Rifififi dans le Brabant, des gobelins bruxellois font du raffut

Cette histoire se passe dans le Brabant lors d’une rencontre de mini-foot un week-end et montre à quel point le vivre-ensemble fonctionne.

Rencontre entre une équipe du Brabant composée d’autochtones belges et une bruxelloise composée de non-autochtones (oui, oui vous devinez déjà la suite).

Insultes pendant tout le match « sales blonds », les non-autochtones ne supportant pas de prendre une raclée, mais ce n’est rien encore. Fin du match, score sans appel les jeunes « bruxellois » se sont fait écrasés, ils ne le supportent pas, équipe plus les proches, ils sont bien une bonne quinzaine, se sentant forts, ils continuent leurs insultes. La mère d’un des joueurs vient le récupérer dans le vestiaire, il est tout jeune 16 ans (elle craint sans doute que les courageux bruxellois l’agressent).

Les orcs répugnants, pardon les bruxellois ne se retiennent pas, vous pourriez vous dire une mère de famille quand même, ils ne vont pas oser. La mère prend plein d’insultes, leur répond « fermez-la, je viens chercher mon fils », là un des braves bruxellois, le plus brave et courageux des gobelins se décide à asséner un coup de poing à la mère de famille.

Là, voyant rouge et sa mère se faisant frapper un autre de ses enfants décide de corriger le gobelin (qui ne l’aurait pas fait?), bagarre général où les « sales blonds » vont s’en tirer plutot bien, les gobelins bruxellois n’étant sans doute pas encore assez nombreux (une centaine de gobelins, la prochaine fois pour qu’il y aie match ?).

Et vous ne savez pas quoi, le fier et courageux gobelin qui a agressé la mère de famille, a décidé de porter plainte contre les « sales blonds », victoire totale des gobelins, nuls au foot, nuls à la bagarre, ils se décident à ramper devant ce qu’ils détestent le plus : les flics (wallah j’ai rien fait, ce sont ces sales nazis blonds qui ont commencé, cé dé racistes).

Une chose est sûre, personne ne sera moins raciste après ça, ni les gobelins, ni les sales blonds, vous pensez qu’une réconciliation est possible ? Vous pensez qu’on peut vivre avec des gobelins ? Arrive-t-ils déjà à vivre entre gobelins, à se supporter ? Ce n’est pas évident.

Où trouver une place pour les gobelins ? Au sud, il y a une terre qui s’appelle Nador, non pardon Mordor, c’est une terre où ils pourront vivre en paix, entre gobelins, hein c’est un désert sans eaux ? Mais non voyons, il y a des oasis, des serpents et scorpions pour se nourrir.

Et les « sales blonds » vécurent heureux et les gobelins surv….aussi.

ps: ils peuvent hurler à la mort, voler, mentir, tuer, piller, les tucos resteront toujours à des années lumières des blondins.

Une réflexion sur “Rifififi dans le Brabant, des gobelins bruxellois font du raffut

  • 25/01/2024 à 19:22
    Permalien

    Ah les gobelins…..ici en Fronsse, nous avons surtout de l’orque du mordor, mais aussi quelques gobelins !
    Du troll des montagnes aussi, mais c’est plus rare ! l’orque tient vraiment le haut du panier, c’est un investissement de la Fronsse, nous les avons importés, choyés et favorisé leur reproduction pour qu’ils nous insultent, nous crachent à la gueule, violent nos femmes et nos filles (je parle de celles qui sont honnêtes, pas des vieilles catins qui en veulent toujours plus ), et pillent nos richesses !

    Que ferions-nous sans nos “chances” pour la Belgique et pour la France, ces gens qui nous enrichissent tellement avec leurs si grandes “civilisations”, à base de haute technologie….une peau de chèvre tendue sur un fût d’arbre bouffé par les termites, et un “musicien” qui exprime son “talent” pour faire mouiller les vieilles putains gauchiasses en mal de sensations fortes, dans les festivals multikulti de mon sud natal, quand castagne le soleil en été !

    Les beaux festivals du Sud, avec ces jeunes gauchistes format homme-soja, dreadlocks et sarrouel, qui se défoncent à la weed et à la 8/6…..ah que ça sent bon la tradition française tout ça, pendant que Kevin est défoncé le long du mur de la cathédrale (oui, vu de mes yeux), Jennifer digne descendante de sa putain de salope de mère de la génération X ( c’est la mienne, je sais de quoi je parle…), va exciter Mamadou ou Mokhtar, parce qu’il lui faut de la sensation forte à la Jennifer !

    Le tout en écoutant de la musique binaire débile, en globish de préférence, et proclamée par des bronzés descendant de l’ancien personnel des plantations de Virginie !

    Vraiment chers camarades, si vous n’avez pas vécu un de ces beaux festivals du sud de la Fronsse, avec tout ce folklore que je viens de partager avec vous, vous n’avez rien vu !
    Mais vous savez quoi….? en fait, vous avez bien fait, surtout ne venez pas, je suppose que vous devez avoir la même faune dégénérée chez vous aussi, ne venez pas perdre votre temps et votre argent pour alimenter tous cse politicards qui encouragent cette décadence !
    surtout que de nos jours, avec l’abondance de “nouveaux arrivants”, les futurs “nouveaux fronssais” que notre cocainé national importe à plein wagons chaque année, ce genre de spectacle devient dangereux, surtout dès qu’ils ont fin de défoncer Jennifer à 12 grammes et bolossé Kevin qui rigole malgré ses plaies grâce à son THC !

    En parlant de wagons, vous savez quoi….? j’aimerais bien en voir à nouveau, mais partant vers l’Est….j’ai comme des envies de Pologne parfois…..

    Vous risquerez de vous faire braquer, de voir votre bagnole vandalisée, bref evitez tout tourisme en Fronsse, ce pays est un bouge, un cloaque, faite gaffe à vous et à vos femmes, nos orques su Mordor sont très attirés par les blondes, et chez nous vu le mélange dégueulasse de races maudites, il y en a de moins en moins, Mamadou et Mokhtar sont lésés sur la marchandise, Moshé leur avait promis de la blondasse à la pelle, mais c’est con, les gènes disparaissent à vitesse grand V !

    Salutations sincèrement amicales Camarades Belges !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *