Allemagne : vers l’interdiction de l’AFD ? Pendant ce temps, une loi facilitant l’accès à la nationalité allemande est passée

Je n’ai aimé les populistes, peu importe le pays européen, ce sont en général des mous, des tièdes et des traîtres en puissance (on le voit avec Meloni et Salvini en Italie), mais je dois dire que l’AFD en Allemagne fait preuve d’un radicalisme surprenant. Je rappelle que ce parti à la base est un vulgaire parti souverainiste qui voulait sortir de l’UE et qui n’a cessé de se radicaliser depuis. L’AFD est régulièrement annoncé autour de 20% des intentions de votes dans les sondages, ce qui en ferait le deuxième parti du pays, devant les socialistes du SPD, et derrière les chrétiens démocratiques du CDU.

Pour contrer la montée de l’AFD, le système a sorti de son chapeau  Sahra Wagenknecht, ancienne leader du parti de gauche “Die Linke”. Elle a crée u nouveau parti de gauche BSW – Pour la raison et la justice, régulièrement crédité de 8-10% des intentions de votes dans la sondage. Ce parti se veut contre les tendances wokes de la gauche et veut resteindre l’immigration, qui selon Sahra Wagenknecht, a fait perdre au parti Die Linke, ses électeurs traditionnels, elle veut une gauche “traditionnelle” et populaire.

Je ne sais pas vous, mais moi j’aurai du mal à faire confiance à un faciès pareil. Bref, elle a été mise là pour contrer la montée de l’AFD, jamais elle ne s’associera à ces derniers pour luter contre l’immigration.

Bref, parenthèse mise à part, qu’est-ce qui se passe de l’autre côté du Rhin, pour que d’un seul coup, on veuille interdire le potentiel 2ème parti du pays ?

Une réunion secrète, oui môssieu une réunion secrète infiltrée par des journalistes de gauches du média Correctiv, qui a eu lieu du côté de Postdam dans un petit hôtel. Qui étaient présents à cette réunion, mais qui bon sang ?

  • Roland Hartwig, conseillé d’Alice Weidel députée et cadre du parti, petite précision, Alice est lesbienne, en couple avec une suisse d’origine sri lankaise et a deux enfants qu’elles élèvent en Suisse. Un modèle de société traditionnelle, passons.
  • Alexander von Bismarck, noble, descendant de l’illustre famille “von Bismarck”.
  • Gernot Mörig, ex-dentiste, ex-professeur à la retraite, qui gravite dans les milieux d’extrême droite depuis des années.
  • Des présidents locaux de l’association ‘Values Union Association’, association conservatrice, habituellement plus proche de la CDU.
  • Et Martin Sellner, autrichien, fondateur du mouvement identitaire et qui a présenté son masterplan “Remigration”.

    Il y avait également d’autres éléments de l’AFD, d’autres militants de la droite radicale et d’autres personalités issues de la bourgeoisie. Bref un mélange qui me rappelle des heures bien lumi…sombres, j’ai dit sombres bordel.

    Qu’à présenté Sellner ? Viré 2 millions d’allemands d’origine immigrés non-assimilés, quelquepart en Afrique du nord (mouais bon courage Martin), renverser l’opinion publique et notamment celle des jeunes en investissant massivement sur internet (youtube, tiktok en particuliers)

    Pendant ce temps, les gauchistes allemands au pouvoir, avancent leur pion pour le Grand Remplacement des allemands, en facilitant les naturalisations, des centaines de milliers de turcs voir davantage pourraient enfin avoir la double nationalité turco-allemande, ça n’était jusque là pas le cas :

    https://www.rfi.fr/fr/europe/20240119-l-allemagne-durcit-sa-politique-migratoire-mais-veut-faciliter-les-naturalisations?utm_medium=social&utm_campaign=x&utm_source=user

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *