Extradition du révisionniste Vincent Reynouard de l’Ecosse vers la France

La décision du juge de la Cour d’appel, Lord Justice General Lord Carloway, est tombée vendredi 26 janvier 2024, Vincent Reynouard sera extradé depuis sa prison d’Edimbourg en Ecosse vers la France, où il sera jugé pour contestation de crimes contre l’humanité.

Vincent Reynouard était recherché très activement par la justice française, qui faisait de son arrestation une priorité absolue, n’ayant sans doute rien de mieux à faire. Reynouard vivait discrètement à Londres depuis 2015 où il donnait des cours particuliers de mathématiques et de sciences. La France a lancé un mandat d’arrêt international en 2022 à son encontre pour des vidéos où il conteste le narratif officiel de la seconde guerre mondiale. Ayant échappé de peu à une arrestation à Londres, il s’est ensuite rendu à Anstruther dans le Fife en Ecosse où après quelques mois il a été appréhendé en novembre 2022 pour être mis en prison à Edimbourg en attente d’une extradition en France.
Depuis son incarcération à Edimbourg, il a tenté de s’opposer à son extradition, mais une première décision tombée en octobre 2023, confirmée maintenant par la Cour d’appel a réduit à néant ses espoirs. Il reste maintenant à savoir quand il sera extradé et où il sera incarcéré. Parce que pour les révisionnistes, pas question de bracelet électronique.

Les médias prétendent que Reynouard nie le massacre d’Oradour, cela n’est pas vrai, Reynouard ne dit pas que la population d’Oradour n’a pas été massacrée.
Suite au débarquement allié qui venait d’avoir eu lieu le 6 juin 1944, les divisions d’occupation allemandes en France, lorsqu’elles tentent de se rendre en Normandie afin de repousser les Alliés, sont constamment harcelées par les FFI (Forces Françaises de l’Intérieur), qui sont en fait des civils armés, sans uniformes, ils se confondent avec la population locale. Des erreurs sont donc forcément commises par les Allemands lorsqu’ils exercent des représailles. Heinz Lammerding, général de la division Das Reich, donne l’ordre que soient exécutés « 3 otages français pour chaque blessé allemand », et « 10 otages français pour chaque mort allemand ». Ainsi le 9 juin 1944, à Tulle, 99 hommes sont pendus.
Le lendemain, à Oradour, la population est séparée en deux par les soldats allemands, les hommes dans différents entrepôts du village et les femmes et les enfants dans l’église du village.
Les deux groupes sont ensuite tués – 643 personnes. Reynouard ne conteste pas que les hommes aient été tués volontairement par les SS, mais, s’appuyant sur les témoignages de SS ayant participé au massacre, il prétend que les SS n’ont pas volontairement mis le feu à l’église, mais qu’un dépôt clandestin de munitions entreposé dans le clocher aurait explosé. Sans expliquer ce qui aurait déclenché l’explosion.
A comparer l’acharnement de la justice française à emprisonner un homme avec la clémence dont elle fait preuve dans les deux cas suivants, parmi des milliers d’autres :
Juin 2023 : En Loire-Atlantique, un détenu condamné pour meurtre est libéré suite à un vice de procédure
Juillet 2023 : Neuf personnes sont inculpées pour l’incendie de la mairie de Mons-en-Barœul, près de Lille, lors d’émeutes urbaines, mais en raison d’un vice de procédure (absence d’une signature sur un document), les personnes incarcérées ont été libérées.

L’historioghraphie officielle retient actuellement 3 villages dont la population a été volontairement massacrée par les troupes allemandes pendant la deuxième guerre mondiale:

Oradour


Lidice : suite à l’assassinat de Reinhard Heydrich, dirigeant de la Bohème Moravie occupée par l’Allemagne, les 173 hommes du village âgés de plus de 15 ans sont exécutés le 10 juin 1942. A noter qu’Heydrich avait l’habitude de se déplacer dans Prague sans garde du corps et avec le toît de sa Mercédès ouvert. Les Anglais ont dû parachuter les assassins à partir d’un camp d’entraînement à Londres, tellement la population de Prague ne sentait pas la nécessité d’attenter à la vie d’Heydrich. Je serais curieux de voir Macron, Biden ou Charles Michel se promener dans une capitale européenne sans une dizaine de gardes du corps.

Khatyn : le 22 mars 1943 le village de Khatyn en Biélorussie est rasé et sa population massacrée par les soldats allemands, en représaille d’une attaque de partisans ayant tués 4 officiers allemands. La fiche wikipedia ne renseigne pas le nombre exact de tués dans le village.
Les historiens, et pas que les révisionnistes, sont d’accord pour dire que Khatyn a été mis en évidence par les autorités soviétiques pour sa consonance avec Katyn en Pologne, où 22.000 Polonais ont été massacrés en 1940 par les mêmes soviétiques.

Bref, les autorités de l’Occident utilisent leur narratif de la deuxième guerre mondiale afin de faire passer toutes les lois qui leur plaisent.

Une réflexion sur “Extradition du révisionniste Vincent Reynouard de l’Ecosse vers la France

  • 29/01/2024 à 11:42
    Permalien

    Une catastrophe ! Vous avez derrière cette décision ne respectant pas les lois du UK, la puissance des ((( colons ))) français, parce qu’ils ont mis le paquet, il y a eu des interventions allant jusqu’aux ((( maîtres ))) financiers de l’occident, la famille Roth….d, donc ils ont utilisé tous les moyens régaliens pour traquer un homme qui dans l’absolu, n’a qu’une audience limitée !

    Comme quoi ils ont beaucoup de choses à se reprocher, comme quoi tous leurs mensonges depuis bientôt 80 ans, pourraient être enfin révélés !
    Parce que tout à déjà été débunké et avec talent, par le Professuer, et ensuite par Vincent et d’autres, mais comme ce “bobard pour 1000 ans” assure les choux gras de la commuanuté des ampoules cosmoplanétaires (l’Allemagne paie encore pour des ” survivants”, enfin des enfants de survivants, parce que parait-il, la “souffrance” se transmet aussi génétiquement…..), il ne faut pas que la source se tarisse !

    Et puis n’est-ce pas au nom de la “souffrance” que le pays volé au palestiniens, se permet de massacrer ces derniers ?
    N’est-ce pas toujours au nom de ces bobards, qu’ils ne respectent aucune résolution de l’ONU, qu’ils colonisent nos pays et les pourrisssent, les faisant envahir de cargos entiers d’untermenschen ?

    Le bobard donne tous les droits et tous les fonds, donc même avec une audience réduite, Vincent doit être “exécuté” !

    Vous connaissez la chanson du gratouilleux français ((( Guy Béart ))) eh, oui, encore un….”celui qui a dit la vérité, il doit être exécuté” !

    Ca fait 80 piges qu’ils nous bouffent la laine sur le dos au nom de leurs inventions pathologiques, mais personne ne peut rien dire parce que les bourgeoisies comprafor de tous les pays, achetées et corrompues, ont fait passer moult lois qui interdisent la vérité.

    Si jamais Vincent sort suite à une connerie de procédure d’un juge rouge (c’est arrivé à Soral à l’été 21, il aurait dû partir au gnouf, il l’ont relâché donc il a pu partir en Suisse ), faut absolument qu’il se barre vers l’Est, comme l’a fait Snowden !

    Même en Corée du Nord, ça ne sera pas pire que l’Europe sous le joug des ampoules illuminatrices de toutes les galaxies, qui voulaient poser une stelle sur la Lune, pour rendre hommage à leurs mensonges abyssaux !

    Merci belgicanews de parler du sort de Vincent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *